UAD Spark: Get 20+ of the best UAD plug-ins for a low monthly price. Learn More ›

Comment Choisir une Interface Audio

Comment Choisir une Interface Audio

Répondez à ces trois questions pour trouver l’interface audio parfaite pour vous.

De nombreux facteurs sont à prendre en compte quand on choisit une interface audio. La liste peut paraître longue, mais rassurez-vous, il n’en est rien. Voici trois questions à vous poser pour savoir quelle interface répondra parfaitement à vos besoins.

1. Quelle Est Votre Activité ?

Êtes-vous de celles et ceux qui enregistrent et mixent des groupes au complet, ou enregistrez-vous seul(e) chez vous ? Ou bien êtes-vous un(e) auteur(trice)-compositeur(trice)-interprète qui veut simplement fournir des démos soignées aux musiciens qui vous accompagnent, ou encore un(e) réalisateur(trice) artistique ayant besoin d’un arsenal complet d’entrées et de sorties pour mixer des projets de grande ampleur ? Examinons les caractéristiques les plus importantes en fonction de vos besoins de production.

Les interfaces audio telles que l’Apollo x4 combinent l’aspect portatif à des convertisseurs audio pro et à un grand nombre d’entrées/sorties. Elles sont parfaites pour les réalisateurs(trices) artistiques et tous celles et ceux qui enregistrent à distance. Image par @austinwcannon

Home-Studiste, Guitariste, Auteur(trice)-Compositeur(trice)-Interprète

Jusqu’à récemment, il était impossible d’enregistrer et mixer de l’audio avec une qualité professionnelle sans dépenser des milliers d’euros dans des équipements analogiques volumineux, des micros et des enceintes de monitoring haut de gamme. Aujourd’hui, on peut réaliser chez soi des albums qui atteignent le sommet des charts. Donc, si vous envisagez d’enregistrer uniquement votre voix et une guitare ou un clavier, ou si votre processus consiste à multiplier les prises d’instruments virtuels ou live (overdub), vous pouvez envisager de prendre une interface basique de deux ou quatre canaux dotée de convertisseurs audio de qualité, et de profiter de l’argent restant pour investir dans de meilleurs micros ou dans le traitement acoustique de votre pièce.

Interfaces conseillées : Apollo Solo, Apollo Twin

Studio Professionnel, Artiste Électronique

À mesure que votre collection de micros et de plug-ins s’étoffera, vous passerez probablement de la catégorie ”home-studiste” à propriétaire de studio. Ce qui entraînera le besoin d’augmenter le nombre d’entrées et de sorties.

Vous pourrez alors envisager une interface desktop ou en rack capable d’offrir assez d’E/S pour enregistrer aisément plusieurs micros et signaux audio simultanément. Vous aurez typiquement besoin d’un minimum de quatre préamplis micros pour les prises, et de plusieurs sorties pour router les signaux vers les casques, les enceintes de monitoring ou les processeurs matériels.

À ce stade, une simple interface s’avérera insuffisante. Il vous faudra alors investir dans des systèmes informatiques et des plateformes d’enregistrement permettant par exemple de chaîner plusieurs interfaces, pour que vous puissiez adapter et faire évoluer votre configuration de studio.

Interfaces conseillées : Apollo x4, Apollo Twin

Réalisateur(trice) Artistique Pro, Groupe, Compositeur(trice) de Musiques de Films

Vous avez atteint le stade de votre carrière où une simple poignée d’entrées ne suffit plus. Ou peut-être avez-vous économisé assez d’argent pour produire le prochain album de votre groupe ?

Si vous enregistrez plus de huit sources live à la fois, ou mixez des morceaux contenant des dizaines de pistes et de plug-ins, votre interface doit être capable de vous offrir les meilleurs convertisseurs audio et capacités de routage possibles. Les interfaces Apollo en rack vous offrent non seulement un son d’une qualité irréprochable, mais elles intègrent également un DSP qui vous permet de profiter d’un traitement presque sans latence quand vous enregistrez avec des plug-ins.

Interfaces conseillées : Apollo x8p, Apollo x16

2. Desktop ou Rack ?

Quand on commence à monter un studio, l’espace est précieux. Les équipements en rack, même s’ils ont une belle apparence et ajoutent un côté professionnel, peuvent être coûteux et encombrants. Mais les interfaces desktop n’offrent pas toujours le nombre de préamplis et d’E/S nécessaires pour enregistrer un groupe en live. Voyons quels sont les autres avantages et les inconvénients de ces deux solutions.

Les Interfaces Desktop

L’objectif ultime d’une interface est toujours le même : transmettre des signaux audio vers et depuis votre ordinateur. Les meilleures interfaces audio intègrent des convertisseurs A/N et N/A de haute qualité, des entrées et sorties supplémentaires ainsi que différentes options de monitoring. Mais ces fonctionnalités haut de gamme ne sont pas uniquement réservées aux interfaces en rack plus onéreuses.

De nombreuses interfaces audio desktop offrent les mêmes avantages que leurs homologues en rack, avec un fonctionnement simplifié et une plus grande facilité d’accès aux options de monitoring, au talkback et aux sorties casques. De plus, leur format plus compact permet de les glisser facilement dans un sac à dos ou dans la housse d’un ordinateur portable pour enregistrer et mixer partout.

Enfin, si vous n’avez besoin que d’un petit nombre d’entrées/sorties analogiques et ne comptez pas enregistrer et mixer dans de grands studios commerciaux, une interface audio desktop de bonne qualité est la solution idéale.

Interfaces conseillées : Apollo x4, Apollo Twin, Apollo Solo

Bon nombre d’entre nous n’avons pas le budget nécessaire pour aller dans un studio d’enregistrement commercial. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faille sacrifier la qualité sonore si l’on enregistre à la maison. Image : @ricardomirandaproductions

Les Interfaces en Rack

Les interfaces audio en rack permettent de libérer de l’espace sur votre bureau et donner à votre studio un aspect un peu plus ”professionnel”. Mais surtout, vous profitez d’un nombre supérieur d’E/S et de fonctionnalités haut de gamme telles que la prise en charge du son surround. Ce sont des avantages évidents si vous comptez enregistrer et mixer des groupes complets ou des instruments multisources tels qu’un kit de batterie.

La plupart des interfaces audio en rack disposent d’une multitude d’entrées et sorties analogiques et numériques. Vous trouverez par exemple des connexions symétriques de niveau ligne, du MIDI, du S/PDIF et les indispensables préamplis micros. Une interface telle que l’Apollo x8p privilégie les entrées dotées de préamplis micros Unison™ – un excellent choix pour les studios basés entièrement sur des environnements de MAO – tandis que l’Apollo x16 propose 16 entrées/sorties analogiques via des connecteurs DB-25, pour les studios hybrides ou dont les consoles de mixage constituent l’élément de travail principal.

Conseil : Le nombre de préamplis dédiés est une donnée à laquelle vous devez particulièrement faire attention au moment de votre achat. De nombreuses interfaces en rack référencent, dans la description du nombre d’E/S, aussi bien les préamplis que les entrées ligne/numériques. Vérifiez toujours le nombre spécifique de préamplis que contient une interface.

Interfaces en rack conseillées : Apollo x6, Apollo x8, Apollo x8p, Apollo x16

Les studios hybrides utilisent aussi bien des équipements analogiques que numériques. Ils nécessitent donc une interface offrant des dizaines d’entrées et de sorties pour router les signaux. Image : @red_barn_studio

3. De quelle connectique dispose votre ordinateur ?

Pour beaucoup d’entre nous, un ordinateur et une STAN basique sont le point de départ pour enregistrer et mixer notre musique. Si vous utilisez un système d’exploitation Mac ou Windows, vérifiez la connectique intégrée à votre ordinateur avant de choisir votre interface audio. Passons en revue les trois types de connexions les plus courants.

Le Thunderbolt

Le Thunderbolt est actuellement le champion toutes catégories du transfert de données. Avec son débit pouvant aller jusqu’à 40 Gbps, il est de loin le plus rapide parmi les types de connexions existants. De plus, on le trouve un peu partout et il est compatible avec les derniers Mac et PC.

Le Thunderbolt tend à être le format principal sur les interfaces haut de gamme telles que les modèles desktop et en rack de la série Apollo X. Il est rétro-compatible avec d’anciennes versions, et surtout, il permet de chaîner plusieurs équipements. Vous pouvez donc brancher d’autres interfaces ou d’autres dispositifs Thunderbolt pour ajouter des entrées et des sorties à mesure que votre studio évolue, tout en économisant les précieux ports de connexion de votre ordinateur.

Interfaces conseillées : Apollo Solo, Apollo Twin X, Apollo X Rackmount

Les connecteurs Thunderbolt 3 et USB C se ressemblent, mais leurs formats ne sont pas toujours compatibles entre eux. Vérifiez quelle connexion votre matériel nécessite et prend en charge.

L'USB

De tous les formats de transfert de données actuels, l’USB gagne de par sa longévité. Les différentes itérations du protocole USB prouvent que c’est une option parfaitement viable utilisée sur une grande variété d’équipements. Les interfaces USB sont disponibles pour Mac et PC, toutefois les modèles Apollo Twin USB et Apollo Solo USB d’Universal Audio s’adressent spécifiquement aux utilisateurs(trices) de Windows.

Bien que l’USB semble être le plus endurant, grâce à ses vitesses de transfert et à sa rétro-compatibilité avec les versions précédentes, il est important de noter que, même si tous les ports Thunderbolt actuels peuvent accepter de l’USB-C, tous les ports USB-C ne prennent pas en charge le Thunderbolt. Ce manque de compatibilité entre les deux types de connexion et la capacité à chaîner les équipements, sans oublier les vitesses de lecture/écriture moindres comparées au Thunderbolt, font que les systèmes reposant uniquement sur l’USB offrent moins de possibilités d’évolution et d’adaptation aux futurs types de connexion.

Interfaces conseillées : Apollo Twin USB, Apollo Solo USB

Bien que l’USB-C soit plus rapide et polyvalent, de nombreux appareils grand public continuent d’utiliser les connecteurs USB-A.

Le FireWire

Il est fini le temps des connexions audio à bas débit, et chaque type présenté ici est capable de gérer un grand nombre de données numériques pour travailler sur des enregistrements sonores basiques. Néanmoins, des trois formats mentionnés, le FireWire semble être le plus proche de la fin, au profit des solutions plus rapides (Thunderbolt) et plus universellement compatibles (USB).

À l’heure de rédiger cet article, il existe encore une poignée d’interfaces audio utilisant le FireWire. Mais aucun nouvel ordinateur ne gère ce type de connexion. Malgré des vitesses de transfert de données similaires à celles de l’USB, le FireWire a tout simplement fait son temps.

Interface conseillée : Apollo FireWire

Derniers Conseils pour Choisir une Interface Audio

Pour bon nombre d’entre nous, l’enregistrement est synonyme de carrière ; c’est aussi la passion de toute une vie. Mais au début, choisir une interface peut représenter une décision importante. Voici quelques derniers points de réflexion à considérer au moment de choisir votre interface idéale.

  • Soyez prévoyant(e). Une nouvelle interface audio doit combler vos besoins actuels, mais elle doit aussi vous satisfaire à long terme, à mesure que votre intérêt et votre passion pour l’enregistrement vont croître.
  • Soyez Réaliste. Ce n’est pas parce qu’un mur rempli d’équipements en rack a l’air professionnel que c’est l’option la plus pratique pour votre studio ou votre budget.
  • Suivez votre propre voie. Achetez de façon raisonnée, en fonction de vos besoins créatifs, de votre environnement de travail et de votre budget – et pas d’autre chose.

Si vous envisagez d’acquérir une nouvelle interface et souhaitez en savoir plus sur la gamme Apollo d’Universal Audio, cliquez sur le lien ci-dessous pour consulter les éléments qui distinguent les Apollo des autres interfaces.

En lire plus